b k ‹››› mthoen.htmTEXTMOSS•ưk7ưk7Km Hugo Thoen , Archeologie , fouille de gisement salicole , Belgique , France , Pays bas ,;
L'exploitation du sel dans la France protohistorique et ses marges

Table ronde du Comité des Salines de France
Paris,  lundi 18 mai 1998

Sommaire
Participants
 Résumés
Contacts 

Hugo THOEN

Professeur à l'Université de Gand (Belgique)
Département Histoire ancienne et archéologie
Blandijnberg 2
B-9000 GENT
Hugo.Thoen@rug.ac.bed'Ostende

Recherches récentes dans le Nord de la France, en Belgique et aux Pays-Bas et, plus  particulièrement, sur le Red Hill de Leffinge près d'Ostende.

État de la question

Région étudiée : l’ancien territoire des Morins (entre la Canche et le Aa) et les Ménapiens (entre le Aa et l’Escaut) : départements du Pas-de-Calais, du Nord et plaine maritime belge et hollandaise
Industrie du sel : périodes celtique et gallo-romaine.

Techniques de production :

1 - Fabrication des pains de sel par le chauffage d’une saumure dans les fours à briquetages : époques celtique et romaine.
2 - Evaporation de l’eau de mer dans des marais salants : connue pour l’époque romaine seulement.

Les fours à sel de Leffinge près d’Ostende

La découverte : c’est en 1973, en prospectant les travaux de l’autoroute de Bruxelles vers Calais, section Bruges à Furnes, que l’on découvrit les premiers vestiges. Des fouilles entreprises de 1974 à 1978 ont révélé un quartier artisanal de sauniers spécialisés dans la fabrication de pains de sel.
Les fours à sel : deux batteries, chacune de 15 fours. La seconde batterie était construite au-dessus des vestiges de la première. Le tout se présentait comme un vaste ‘Red Hill’. Les fours de forme ovale (dimensions 1,20 sur 0,60 m) étaient construits en argile mélangée avec des matières organiques, et pourvus d’un petit alandier orienté vers le sud pour la première batterie et vers le nord pour la seconde.
Les briquetages : quelques petits fragments de piliers (de section carrée) et d’innombrables tessons de moule à sel. Les analyses chimiques ont révélé une teneur de 10 % de NaCl dans les scories.
La datation : fin du 2ème - début du 3ème siècle.
 
 

Fours à sel de Leffinge (Flandre Occidentale, Belgique). Fouilles 1978.  
Vue générale sur la première batterie. Époque romaine (vers 200 ap. J.-C.). 
Four à sel de Leffinge. Coupe à travers le ‘Red Hill’. 
 
 
Les techniques de briquetage

Des recherches récentes en Belgique et en Hollande se sont concentrées sur les vases de transport du sel depuis la côte vers l’intérieur du pays. Une typologie et chronologie ont été proposés par P. van den Broeke (Leyde) pour la Hollande et par H. Thoen (Gand) pour la Belgique.

4. Bibliographie sélective

Cabal M. & Thoen H. 'L'industrie du sel à Ardres à l'époque  romaine'. In: Revue du Nord, LXVII, 1985, pp. 193-206.

Thoen H. 'L'activité des sauniers dans la plaine maritime flamande  de l'âge du fer à l'époque romaine. Le sel des Morins et des Ménapiens'. In: Lottin A., Hocquet J.-C. & Lebecq S. (éds.), Les Hommes et la Mer dans l'Europe du Nord-Ouest de l'Antiquité à  nos jours. Actes du colloque de Boulogne-sur-Mer 15-17 juin 1984.
Lille (Revue du Nord, numéro 1 spécial hors série - collection Histoire), 1986, pp. 23 -46.

Thoen H. 'Neue Ergebnisse ¸ber Salzgewinnung- und -Handel an  den nordatlantischen K¸sten (Nord-Frankreich, Belgien und  Holland)'. In: Mitteilungen der ÷sterreichischen Arbeitsge-meinschaft f¸r Ur- und Fr¸hgeschichte, 37, 1987, pp. 39-49.

Thoen H., avec la collaboration de Leman-Delerive G. 'La production du sel à l'époque celtique'. In: Les Celtes en France du Nord et en Belgique VIe-Ier siècle avant J.-C. Crédit Communal, 1990, pp. 182-190 et 273-275.

P.W. van den Broeke, 'Iron Age sea salt trade in the Lower Rhine area'. In: J.D. Hill & C.G. Cumberpatch (éds.), Different Iron Ages. Studies on the Iron Age in temperate Europa. Oxford (British Archaeological Reports, International Series 602), 1995, pp. 149-
162.

Haut de la page