b n !pontremy.htmTEXTMOSSk6k6Km Archeologie , Sel : Atelier saunier de Pont-Remy , Somme , France
L'exploitation du sel dans la France protohistorique et ses marges
Table ronde du Comité des Salines de France
Paris,  lundi 18 mai 1998

Sommaire
Participants
 Résumés
Contacts 

Gilles PRILAUX

L'atelier saunier de Pont-Rémy (Somme) :
Un exemple sur la production du sel dans le Nord de la France pendant le second âge du Fer.
 

Le site de Pont-Rémy a été découvert dans le cadre d'un vaste programme archéologique réalisé préalablement à la construction de l'autoroute A16, section Amiens/Boulogne. L'emprise importante, à cet endroit du tracé, a permis de dépasser le cadre, parfois restrictif, des interventions linéaires au profit du dégagement quasi intégral d'un site. La vision large qui est fournie (cinq hectares d'un seul tenant) offre l'opportunité d'étudier les unités d'habitations, les aires de stockage, les zones d'extraction de matériaux, les structures périphériques et annexes ainsi que trois espaces funéraires qui sont en relation directe avec les principaux développements de l'établissement.
 
Tous ces centres d'intérêts sont réunis autour d'une activité spécifique : la production ignigène de sel.
Les premiers témoignages d'une occupation humaine se traduisent par un ensemble cohérent de structures datées de la phase finale de la période du Hallstatt. Cette unité se compose d'un grand bâtiment rectangulaire, construit sur sablières enterrées, accompagné de trois foyers et de quelques fosses attenantes.
L'établissement laténien s'implante au cours du troisième siècle avant notre ère, comme en témoignent les dépôts funéraires de deux sépultures à incinération. Il s'organise en fonction d'une double enceinte ouverte à l'est. L'aire interne, dans laquelle se développent les unités d'habitation, couvre une superficie de 3520 m2. Elle est englobée dans un enclos plus vaste qui borne un espace de près d'un hectare. Le témoignage d'une porte a été clairement mis en évidence au niveau de l'entrée principale, il s'agit d'un dispositif de type porche qui pouvait fonctionner à partir de deux vantaux matérialisant le portail.
L'implantation de deux puissants fossés marque une phase de réorganisation radicale de l'établissement. Ce changement se traduit par une restructuration de l'aire interne et l'abandon probable de l'enceinte extérieure.
L'atelier à sel s'organise, en grande partie, en fonction de ce système fossoyé. Néanmoins, quelques modifications sont apportées à l'enceinte principale au moment de son installation , notamment la fermeture de l'entrée sud et la création d'un fossé de bipartition interne qui sépare l'atelier de bouilleur de sel de la zone résidentielle de l'établissement. Les témoins conservés de cette unité de production se manifestent par un grand fourneau à sel , trois fosses d'extraction d'argile et de craie et une série de grandes oblongues destinées probablement au traitement des eaux salées.
Les résultats obtenus à Pont-Rémy enrichissent nos connaissances sur les installations des sauniers aux âges du Fer, que ce soit d'un point de vue structurel (le plus grand fourneau à sel recensé en France pour la période gauloise, remarquable état de conservation des structures, fouille exhaustive des ensembles ..), technologique (étude détaillée du mobilier, analyse sur la technologie de fabrication, apport des travaux sur la répartition spatiale du mobilier, mise en place d'une typologie ...), ou spatial (étude d'ensembles structurels cohérents regroupant les aires de production, les zones d'habitation, les espaces funéraires).
Ces découvertes sont tout à fait exceptionnelles, car elles contribuent non seulement à mieux comprendre les fondements technologiques des ateliers à sel protohistoriques dans le nord de la France, dans un secteur jusqu'à lors inexploré ou très peu documenté, mais également, dans un cadre plus large, à appréhender l'évolution des techniques employées, grâce à une étude typologique des structures et du mobilier.

Bibliographie :

Prilaux  et al 1997. PRILAUX (G), LEMAIRE (P), TIKONOFF (N), WELLER (O) - L'établissement gaulois de Pont-Rémy "La Queute" et "Le Fond de Baraquin", Document Final de Synthèse, Service Régional de l'Archéologie de Picardie.

Prilaux  1998 : PRILAUX (G) - La production du sel pendant la protohistoire : Les exemple de l'autoroute A16. Contribution à la mise en place d'une typologie. Mémoire de Maîtrise sous la direction de C. Mordant. Université de Bourgogne.

Prilaux 1998 (à paraître) : PRILAUX (G) - La production du sel à l'époque gauloise : l'exemple de l'établissement de Pont-Rémy. Pour une approche fonctionnelle des structures et du mobilier. Cahier du Sel de Marsal.
 

Gilles Prilaux, chargé d'étude pour l'Association des Fouilles Archéologiques Nationales (AFAN). Antenne Nord/Picardie, 518, rue Saint-Fuscien 80000 Amiens - France.
tel. 03/22/33/50/30.

Haut de page